Qu’est-ce que la pêche No Kill ?

No Kill est un terme utilisé exclusivement par les pêcheurs français. Il désigne pourtant une technique de pêche inventée aux États-Unis par des pêcheurs sportifs. Appelée « catch and release » dans les pays anglo-saxons, cette technique consiste à relâcher le poisson capturé. Elle exclut donc de tuer le poisson et met en avant le caractère purement sportif de la pêche en lui enlevant son côté alimentaire. La pêche No Kill gagne aujourd’hui du terrain en France et pourrait jouer un rôle important dans la survie de nombreuses espèces de poissons.

Les espèces appréciées

La pêche No Kill a trouvé ses premiers succès auprès des pêcheurs de poissons à rostre comme le marlin ou encore l’espadon. En France, la technique est devenue courante auprès des pêcheurs à la mouche. Les pêcheurs de carpes font également partie de ses adeptes.

Un taux de survie de 97 %

La pêche No Kill se veut respectueuse du poisson et de son environnement. Plusieurs études scientifiques sur la technique ont prouvé que les poissons relâchés ont un taux de survie de 97 %. Ce résultat est obtenu si les pêcheurs utilisent des hameçons simples et des leurres artificiels. De ce fait, la technique pourrait être utilisée pour améliorer la préservation de certaines espèces de poissons menacées par la surpêche.

Les parcours No Kill

En France, il existe déjà plusieurs parcours No Kill qui exigent aux pêcheurs de relâcher systématiquement leurs prises. Le nombre en augmentation de ce type de parcours témoigne du succès que cette technique rencontre en France depuis quelques années.

{ 0 comments… add one }

Leave a Comment